Indigeste

Nappe et serviettes brodées de motifs liés à la migration. /  Verres gravés.

Dans les lieux de rassemblement de réfugiés, j’ai assisté et participé à de nombreuses distributions de repas. La réalité du terrain, la légitimité ou non de ma place là-bas, ce que j’ai vu, entendu... tout m’est resté sur l’estomac. De retour, la vie suit machinalement son cours. Les scènes inhumaines, défilent quotidiennement sur les écrans (maisons, bistrots, cafétérias, aéroports, salles d’attente...). Il nous est possible de prendre un repas tout en les regardant. Le rôle des images, leur impact ne font plus sens. Nous sommes devenus fatalistes, l’horreur fait partie de l’ordinaire.