Un peu d'eau douce

Par la symbolique d’un terrain de golf desséché, je pose la question de la gestion des ressources en eau potable et des inégalités criantes face au dérèglement climatique.
Alors que la quasi-totalité des habitants des pays développés a accès à l’eau potable, plus de deux milliards de personnes dans le monde n’ont pas ce droit élémentaire.
Que ce soit en Inde, en Chine, en Afrique du Sud, au Brésil, au Cambodge, aux Philippines, en Iran, à Singapour, au Laos, aux Émirats arabes unis, en Somalie ou encore au Maroc, plusieurs kilomètres de marche sont souvent nécessaires pour aller à la source.
La sécheresse est telle que la terre est stérile, seuls les terrains de golf fleurissent !