Aplomb

Séries de photographies réalisées dans la région montagneuse de l’Alpujarra. Andalousie 2017

Dans la région montagneuse de l'Alpujarra, quelques villages subsistent. Ici disait-on, seuls les cailloux poussent ! Abandonnées par leurs propriétaires, décédés ou partis en ville, chaque village de l’Alpujarra est parsemé de ruines. Les méthodes de construction traditionnelles ont fait place au béton, le parpaing remplace la pierre et la terre. Le plâtre, la chaux, recouvrent le tout. L’image des demeures espagnoles astiquées, aseptisées est sauve. Seuls quelques, bloques de bétons oubliés çà et là ou récupérés pour d’autres tâches trahissent cet état de fait...

Au cours de mes déambulations, mon attention s’est arrêtée sur ces vestiges de constructions, ces restaurations improbables et sur ces alignements de pots, substituts de patios ! Car ici, le traditionnel patio andalou, luxuriant embaumant le jasmin et la fleur d’oranger est rare, les habitations n’ont pas d’espace à lui consacrer. Alors, c’est le long des maisons que les villageois s’évertuent à faire pousser dans des contenants divers et variés des plantes qui le sont tout autant. Compenser, stabiliser, caler... l’équilibre des pots comme celui de ces villages est fragile.

Il se dégage de ces installations une conformité décalée, une anarchie contenue. C’est la complainte du pavé et de la cale, l’esthétique de l’aplomb.

Aplomb_-Annick_Sterkendries_3_décembre24